Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 décembre 2023 5 15 /12 /décembre /2023 09:05

L’hiver se rapproche, 15 randyneurs en ont assez de toute cette pluie d’automne. Ils décident de tenter le coup et de répondre à l’appel de Marie-Andrée et Henri, qui leur proposent une virée sur le causse de Vimenet.

Encore de la pluie durant toute la route jusqu’à Vimenet, puis plus rien, juste un petit air frais !

Le délicieux Kouglof d’Henri, accompagné de café brûlant les revigore et les met en chemin.

Tout le circuit est sous le signe de l’Eau, mais pas celle du ciel heureusement ! Les prairies en sont gorgées, les ruisseaux (celui de Cuge notamment), débordent de toute part, les chemins sont détrempés. Il faut adopter des stratégies savantes, pour ne pas trop s’enfoncer et choisir le bon talus !

Tout cela dans la joie et la bonne humeur !

Le parcours est jalonné de belles découvertes, le lavoir de la Fontaine d’Esparces, des abris en pierre sèches bien conservés, le hameau d’Aguès (avec son manoir, berceau des Costy, vieille famille de la bourgeoisie rurale de 1290 à 1909), et celui de Mayrinhac (au début du XIVe siècle y résidait Déodat de Mayrinhac, notaire royal de la baronnie de Sévérac)...

A savoir : un petit enfant du Pays, Louis TROUSSELIER né le 29 juin 1881 à Paris de parents originaires du village de Vimenet a notamment remporté le Tour de France 1905 et terminé troisième de cette épreuve l'année suivante. Au total, il remporte treize victoires d'étapes en dix participations à la Grande Boucle. Excusez du peu !

Sur les crêtes, ils admirent de magnifiques paysages, de grands panoramas ouverts sur Saturnin de Lenne, l’Aubrac, avec toujours ce petit vent frisquet, qui les accompagne...

De retour à Vimenet, il est encore temps d’explorer le village.

Vimenet est un ancien village fortifié du XIIIe siècle, occupé par les Anglais. Aujourd'hui ses remparts encerclent toujours le vieux village.
Deux tours rondes marquent les angles de l'enceinte. Il subsiste également deux porches d'entrée. Au fil des ruelles et impasses, on découvre des anciennes échoppes, des pierres sculptées, un cadran solaire,... et l'église dont le clocher-peigne date du Moyen-Age. Il servait de donjon et de refuge. Elle possède une nerf romane et un chœur gothique, joliment restaurée dans une très grande sobriété et élégance.
Vimenet était autrefois un village de tisserands, on en a compté jusqu'à 90 qui approvisionnaient l'industrie drapière et lainière de Saint Gêniez d'Olt, pour la fabrication du cadis (une étoffe de laine, proche de la serge, grossière mais solide, qui servait à la confection de vêtements populaires. Il était acheminé dans toute la France).

Une très belle rando, sous le signe du partage et du sourire.

Merci à Marie-Andrée et Henri et à bientôt ! Merci à Alex pour ces photos !

17 km parcourus et 600 m de D+

I.F.

Ci-dessous, en cliquant sur le lien, vous pourrez écouter et voir Renée Vézinet raconter ses souvenirs intacts de quand on tuait le cochon, à Vimenet. On dit " Far masèl ". Trouvé sur le site de "occitan-aveyron.fr"

Si des mots vous échappent, aller dans Paramètres (la roue dentée) et activer les sous-titres en français.

Al ras de l'aiga !
Al ras de l'aiga !
Al ras de l'aiga !
Al ras de l'aiga !
Al ras de l'aiga !
Al ras de l'aiga !
Al ras de l'aiga !
Al ras de l'aiga !
Al ras de l'aiga !
Al ras de l'aiga !
Al ras de l'aiga !
Al ras de l'aiga !
Al ras de l'aiga !
Al ras de l'aiga !
Al ras de l'aiga !
Al ras de l'aiga !
Al ras de l'aiga !
Al ras de l'aiga !
Al ras de l'aiga !
Al ras de l'aiga !
Al ras de l'aiga !
Al ras de l'aiga !

Al ras de l'aiga !

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2023 4 07 /12 /décembre /2023 21:21

Les quelques éclaircies de ce Jeudi matin avaient donné des fourmis dans les pattes à nos 32 randyneurs présents pour suivre Hubert notre meneur du jour. C'est par des chemins pentus, à travers les vignes que nous sommes arrivés à Bruéjouls et son Tassou de Gargantua. 

Nous aurions bien aimé goûter un peu de ce breuvage (Vin de Marcillac). Cela aurait pu nous redonner des forces mais ce n'était pas jour de fête.

Le retour s'est fait par d'autres chemins à travers bois et Rougier.

Un grand merci à Hubert , c'était une belle rando.

A Bientôt pour d'autres aventures.

 

Bruéjouls fait la fête du vin tous les 2ème week-ends d'août. Pour cela, le foyer rural met les petits tassous dans le grand.

"Le tassou de Gargantua est à Bruéjouls

Au cœur du canton de Marcillac, les vignes de Bruéjouls sont à flanc de collines. Ici, les ceps se cramponnent à la terre et leurs grappes donneront le marcillac, un vin béni des dieux gagné à la sueur du front du vigneron. L'homme dont l'histoire se confond avec celle de la vigne, dans une région pétrie de tradition. La fête de ce bourg, qui compte 300 âmes, se doit d'être aussi celle du vin. C'est lors de la 13e édition et le millésime de l'an 2000 qu’on a mis, les petits tassous dans le grand !  Il sera même le plus grand du monde et sera homologué au Guiness des records.

Il contient 4.500 litres. C'est la réplique exacte du tassou que possédaient les vignerons du vallon. C'est RCI à Almont les Junies qui l'a réalisé. Ses dimensions: 3 mètres de diamètre sur 0,95 m pour un poids de 700 kg. La pièce commémorative, inspiré d'un porteur de panier du début du siècle, est l’œuvre du sculpteur Alain Kurylo à Saumur. Son prix, 100.000 francs, financé par des souscripteurs.

Enfin, 1.000 petits tassous, 650 ont déjà été vendus ont été réalisées par les étains du Rouergue. Et puis, 2.000 bouteilles numérotées et à l'effigie du grand tassou ont été mises en vente. C’est la cuvée de l'an 2000.

Le tassou, une longue histoire

C'est chez Jean que tout a commencé, au mois de décembre 1999. Là, que fut décidé de rendre hommage à ces gens qui vivaient de la vigne et que l'on a choisi de faire du tassou, le roi de la fête avec pour parrain, le doyen du village.

Le tassou, ou taste-vin, a une histoire qui remonte bien avant le début du siècle. Chacun avait le sien, dans la poche du gilet, retenu par une chaîne. Il était gravé au nom de son propriétaire. Le grand-père offrait le sien à son petit fils, le jour de sa communion. On raconte que l'ouvrier qui se louait dans le grand Causse, en avait un second, plus grand. Son salaire comprenait aussi 3 tassous de vin par jour.

Comme le pépé Roques, dont on parle au village, l'ouvrier agricole se louait de ferme en ferme. Pendant les vendanges, un panier, le « caredjado », bien calé sur les épaules, il portait le raisin, à travers les vignes pentues... "

Tiré de La Dépêche du Midi du 11/08/2000

 

GS et IF

Rando de Balsac à Bruéjouls 7-12-23
Rando de Balsac à Bruéjouls 7-12-23
Rando de Balsac à Bruéjouls 7-12-23
Rando de Balsac à Bruéjouls 7-12-23
Rando de Balsac à Bruéjouls 7-12-23
Rando de Balsac à Bruéjouls 7-12-23
Rando de Balsac à Bruéjouls 7-12-23
Rando de Balsac à Bruéjouls 7-12-23
Rando de Balsac à Bruéjouls 7-12-23
Rando de Balsac à Bruéjouls 7-12-23
Rando de Balsac à Bruéjouls 7-12-23
Rando de Balsac à Bruéjouls 7-12-23
Rando de Balsac à Bruéjouls 7-12-23
Partager cet article
Repost0
6 décembre 2023 3 06 /12 /décembre /2023 08:20

Mardi 5 décembre : ouverture du Ban de la truffe, à Lalbenque. Sept randyneurs curieux n’ont pas résisté à l’appel d’Anne-Marie et Christian, leurs deux amis trufficulteurs !

Partis sous une pluie fine, ils ont d’abord pu longer des truffières, sous le feu nourri des explications d’Anne-Marie et Christian, qui répondaient à leurs nombreuses questions.

La truffe : un champignon

Il s’agit de la fructification souterraine d’un mycélium, qui vit en association avec les racines de l’arbre truffier. L’espèce noble, vendue sous la marque « truffe noire de Lalbenque », connue sous le nom botanique de Tuber melanosporum est une référence mondiale de la gastronomie.

Un milieu

L’arbre truffier, le plus souvent un chêne pubescent ou vert, se remarque par la présence d’une zone de sol dénudée autour du tronc. Cette zone, qui résulte de l’action agressive du mycélium, est appelée « brûlé ». La truffe naît dans le sol en mai-juin, se développe pendant l’été, à la faveur des pluies d’orage. Elle commence à mûrir avec les premiers froids et se récolte à maturité les mois d’hiver.

L’environnement et le climat

La truffe vit dans les sols calcaires, peu profonds, aérés, drainants, avec un PH voisin de 8. La tradition populaire fondée sur l’observation de la nature a fixé des proverbes riches d’enseignements : « Lorsqu’il pleut à la Saint Roch, la truffe vient sur le roc ». La Saint Roch est le 16 août. « Pour qu’il y ait des truffes, il faut qu’il pleuve entre les deux Dames : l’Assomption et la nativité. » ; c’est à dire entre le 15 août et le 8 septembre !

La récolte

Le cavage est l’opération consistant à extraire la truffe du sol, lorsque celle-ci est mûre en hiver. Il a lieu à l’aide d’un chien ou d’un porc dressé, ou à défaut, à l’aide d’une mouche spécifique, qui dépose ses oeufs à l'applomb de la truffe. C’est grâce à son envol caractéristique, que la truffe est repérée, puis cavée.

Une très vieille histoire

Déjà en 1880-1881, les instituteurs notent que « Lalbenque est au cente du pays, qui produit la truffe et on va la vendre à Limogne ». A partir de 1886, les foires, où le commerce de la truffe était autorisé et pratiqué, se multiplient.

En 1961, les trufficulteurs se regroupent en un syndicat. Les paniers de truffes doivent être exposés sur des bancs, à la vue de tout le monde. Les acheteurs potentiels, courtiers, charcutiers, restaurateurs, touristes profitent de cette nouvelle présentation, qui constitue une exception, à Lalbenque et Limogne.

Depuis 30 ans, afin de relancer la production truffière, le syndicat tente de développer les plantations truffières subventionnées par les collectivités territoriales (appui technique, formations, vulgarisation…)

 

Les parapluies sont refermés, et le sentier leur offre un festival de dolmen, caselles, gariottes, puits à escalier intérieur, lavoir surélevé, fontaine et châteaux, sous un ciel gris, tâché d’un pâle soleil !

11 km parcourus et 270 m de D+.

 

De retour à Lalbenque, ils sentent, comme une fébrilité dans l’air. La rue de la truffe est barrée aux autos. Les bancs sont rangées le long du trottoir, la corde bleue, qui va séparer vendeurs et les clients est tendue. Le spectacle est prêt à commencer. Il va s’agir, pour ce 1er jour de vente, d’un marché de gros, c’est à dire au panier entier.

Il est temps de manger.

13h 30, les acteurs se mettent en place, avec leurs magnifiques paniers de truffes décorés d’une serviette vichy rouge et blanche.

L’association des trufficulteurs effectue un contrôle visuel de tous les paniers pour s’assurer que la truffe mise en vente sur le marché de gros correspond bien à la norme.

Là, chacun peut se faire une idée de la qualité du produit. Certaines truffes sont partagées, pour laisser voir leur "en dedans" ! On peut respirer, regarder d’un peu plus près, négocier ! Le prix est arrêté, le panier est réservé. Le chiffon rouge recouvre le panier. Il n’y a plus rien à voir !

15h 00, retentit le coup de sifflet dans la rue principale ! Le drapeau rouge est descendu et la corde bleue retirée. Les ventes se concrétisent. Les billets et les truffes changent de mains !

Fin de la tragédie en 2 actes !

 

Ils ont tout vu, au milieu de la foule bienveillante, de gens du coin, de courtiers, de restaurateurs, de charcutiers, de journalistes (TF1, France 3…), d’élus du départements, de gendarmes et de randonneurs curieux…

Une dernière attraction leur est offerte avec une démonstration de cavage par des chiens Lagotto Romagnolo, qui se distingue par un flair particulièrement développé, une caractéristique essentielle pour les chiens truffiers.

Une journée d’une richesses infinie, grâce à Anne-Marie et Christian !

Merci à eux, pour cette belle expérience. On leur souhaite une magnifique saison truffière !

I.F.

Rando découverte du marché de la truffe de LALBENQUE 5-12-23
Rando découverte du marché de la truffe de LALBENQUE 5-12-23
Rando découverte du marché de la truffe de LALBENQUE 5-12-23
Rando découverte du marché de la truffe de LALBENQUE 5-12-23
Rando découverte du marché de la truffe de LALBENQUE 5-12-23
Rando découverte du marché de la truffe de LALBENQUE 5-12-23
Rando découverte du marché de la truffe de LALBENQUE 5-12-23
Rando découverte du marché de la truffe de LALBENQUE 5-12-23
Rando découverte du marché de la truffe de LALBENQUE 5-12-23
Rando découverte du marché de la truffe de LALBENQUE 5-12-23
Rando découverte du marché de la truffe de LALBENQUE 5-12-23
Rando découverte du marché de la truffe de LALBENQUE 5-12-23
Rando découverte du marché de la truffe de LALBENQUE 5-12-23
Rando découverte du marché de la truffe de LALBENQUE 5-12-23
Rando découverte du marché de la truffe de LALBENQUE 5-12-23
Rando découverte du marché de la truffe de LALBENQUE 5-12-23
Rando découverte du marché de la truffe de LALBENQUE 5-12-23
Rando découverte du marché de la truffe de LALBENQUE 5-12-23
Rando découverte du marché de la truffe de LALBENQUE 5-12-23
Rando découverte du marché de la truffe de LALBENQUE 5-12-23
Rando découverte du marché de la truffe de LALBENQUE 5-12-23
Rando découverte du marché de la truffe de LALBENQUE 5-12-23
Partager cet article
Repost0
3 décembre 2023 7 03 /12 /décembre /2023 20:54

Il gelait fort, en ce dimanche matin, quand 15 randyneurs délaissèrent la chaleur de leurs couettes, pour retrouver Lulu et Max au pied du pont de Lincou, au bord du Tarn, dans une nature encore toute enveloppée du givre de la nuit.

Revigorés par un bon café chaud, une délicieuse fouace et des cookies craquants, les voilà partis à l’assaut de la calade qui longe l'assise de l'ancien château, jusqu’à l'église gothique en surplomb du village, et jusqu’au calvaire, qui domine le bourg et offre une vue plongeante sur le plan d’eau de Lacroux (dernier lac de barrage de l’Aveyron) situé sur le Tarn.

NB. Une toute nouvelle itinérance, le GR®736, Vallée et Gorges du Tarn, de Villefort en Lozère à la Cité épiscopale d’Albi (303km), passe par Lincou (voir lien ci-dessous).

Une fois la route, qui mène à Brousse le Château traversée, ils empruntèrent un beau sentier moussu et givré, qui longe le Ruisseau de Jauret. Ils s’élevèrent dans les bois jusquà la ferme du Clot, puis ont poursuivi leur ascension par la piste forestière qui mène à la Teulière. Là, sous un beau soleil, ils ont admiré le panorama sur la vallée de l’Amitié et Brousse le Château.

Ensuite, d’autres hameaux, certains en ruine, d’autres pistes plus ou moins caillouteuses ou herbeuses et enfin les quelques lacets vers Lavabre, joli village à flanc de colline, dominant la vallée du Tarn.

Un dernier effort, par l’ancien chemin des écoliers, et nous voilà à Connac. Ce chemin m’a fait penser à la chanson de Gérard Lenorman, (voir dédicace musicale ci-dessous).

Il est 13 heures ! C’est le temps de nous restaurer. Par ce temps ensoleillé mais frais, quel plaisir de trouver ouverte, la maison des randonneurs, avec sa table ovale si accueillante, pour partager notre joie d’être ensemble !

Un grand Merci, à Monsieur Bousquet, maire de Connac et à son équipe de proposer cet accueil, si réconfortant !

Connac

Dominé par son église coiffée d’un clocher roman, le village de Connac surplombe la rivière Tarn. On peut profiter de jolis points de vue sur la vallée qui ne laissent pas indifférents. En empruntant les sentiers, au hasard d’une balade, on peut deviner aisément sur les coteaux des petits murets en terrasse « les paredous » et des cabanes de vigne (qui servaient de refuge en cas d’intempéries ou d’abris pour l’outillage) dont certaines malgré tout résistent aux épreuves du temps.

  • Nombre d’habitants : 109 Connacois(es)

  • Densité : 10 hab/km²

  • Altitude : 662m

Après le café, et les petites douceurs d’usage, petit détour par le marché de Noël à la belle salle des fêtes de Connac.

Puis reprise des choses sérieuses, par encore d’autres beaux chemins, jusqu’au Peret, puis la Teulière, puis le Clot et enfin, Lincou.

Merci aussi au président de La Société de chasse, Monsieur Teyssier pour ses échanges amicaux et fructueux avec Gérard, afin de mieux se partager le territoire en toute sécurité.

Merci à nos guides, Max et Lulu et à chacun d’entre vous, d’avoir si bien contribué à cette belle journée !

Distance parcourue : 19,53km et 750 m de D+

I.F.

Rando à Lincou dimanche 3-12-23
Rando à Lincou dimanche 3-12-23
Rando à Lincou dimanche 3-12-23
Rando à Lincou dimanche 3-12-23
Rando à Lincou dimanche 3-12-23
Rando à Lincou dimanche 3-12-23
Rando à Lincou dimanche 3-12-23
Rando à Lincou dimanche 3-12-23
Rando à Lincou dimanche 3-12-23
Rando à Lincou dimanche 3-12-23
Rando à Lincou dimanche 3-12-23
Rando à Lincou dimanche 3-12-23
Rando à Lincou dimanche 3-12-23
Rando à Lincou dimanche 3-12-23
Rando à Lincou dimanche 3-12-23
Rando à Lincou dimanche 3-12-23
Rando à Lincou dimanche 3-12-23
Rando à Lincou dimanche 3-12-23
Rando à Lincou dimanche 3-12-23
Partager cet article
Repost0
30 novembre 2023 4 30 /11 /novembre /2023 20:15

Il faisait un temps à ne pas mettre un chien dehors ! Du moins certains randyneurs ont du le penser car nous n'étions que 8, au départ de la salle polyvalente.

Aller chercher le soleil plus au sud, vers Millau ou affronter les éléments sur place ? Tel était le dilemme de ce début d'après-midi !

La décision de rester sur nos terres fut prise et aucun de nous ne l'a regrettée car le ciel s'est calmé et nous a même gratifié de quelques éclaircies...

L'itinéraire :  Chemin du stade, descente vers la route de Flavin, remontée vers Boutonnet, puis Mas Marcou, Randeynes, Combelles, et retour en longeant la Briane et le bois jusqu'à l'avenue du Ségala et la salle polyvalente.

Quasiment 11 km parcourus et environ 250 m de D+.

En chemin, à Boutonnet, nous sommes passés à proximité de la ferme des Beaux Renards, où Fabien et Caroline, élèvent des canards de barbarie du premier jour jusqu'à leur commercialisation. Tout est fait à la ferme dans une petite structure de façon traditionnelle. Ils proposent le canard entier et découpé, la canette à rôtir ainsi que des produits en conserverie 100% canard (terrine d'aiguillette, pâtés, cou farci...). De quoi se régaler !

Puis loin, nous avons emprunté la voie romaine, qui conduisait de Segodunum (Rodez) à Luteva (Lodève) par Aemilianum (Millau).

Et nous sommes passés à proximité de la Villa romaine de Mas Marcou :

Au sud-est de la commune du Monastère, en bordure du chemin rural de Randeynes à Mas-Marcou, l'abbé Cérès mit au jour en 1870 les substructions d'une luxueuse villa gallo-romaine à galerie de façade et un riche mobilier. C’est l’une des plus importantes villas connues en Rouergue. La découverte d’une série des monnaies, datant du règne d’Auguste à celui de Valens, atteste une occupation qui s’étend de la conquête de la Gaule à la fin du IVe siècle, voire au début du Ve siècle.

La villa s’étendait sur 150 mètres de longueur et 90 mètres de largeur et comportait une cinquantaine de pièces. Les bâtiments principaux étaient disposés à angle droit derrière une galerie-façade. Les parties les plus remarquables sont la galerie-façade pavée en carrelage de marbres de couleur, de plus de 80 mètres de longueur, les thermes sur hypocaustes et une vaste salle carrée de 12 mètres de côté. L’eau était amenée par un grand aqueduc de 1 mètre de profondeur depuis la source de Fontrosière, distante de 600 mètres, et distribuée par des tuyaux en terre cuite. Les murs enduits de stuc conservaient dans plusieurs pièces des vestiges de peintures. Une partie importante du mobilier découvert au Mas-Marcou est conservée au musée Fenaille.

Aujourd’hui, il ne reste plus aucune trace visible de cette grande villa.

Cette rando est une occasion de plus de prouver qu'on peut voyager et faire de belles découvertes, même tout près de chez soi !

I.F.

Rando près de chez nous 30-11-2023
Rando près de chez nous 30-11-2023
Rando près de chez nous 30-11-2023
Rando près de chez nous 30-11-2023
Rando près de chez nous 30-11-2023
Rando près de chez nous 30-11-2023
Rando près de chez nous 30-11-2023
Rando près de chez nous 30-11-2023
Rando près de chez nous 30-11-2023
Rando près de chez nous 30-11-2023
Rando près de chez nous 30-11-2023
Rando près de chez nous 30-11-2023
Rando près de chez nous 30-11-2023
Rando près de chez nous 30-11-2023
Partager cet article
Repost0
23 novembre 2023 4 23 /11 /novembre /2023 19:17

En cette fin novembre, 20 randyneurs ont remisé leurs capes de pluie, pour sortir gants et bonnets.

En effet, un beau soleil les attendait au bord du canyon de Bozouls, après une première nuit de gel léger.

Arrivés au bord du Trou, sur le belvédère, il ont pu admirer ce cirque naturel en forme de fer à cheval creusé dans les calcaires naturels du Causse Comtal. De dimension impressionnante, 400 mètres de diamètre et 100 mètres de profondeur, ce méandre encaissé est le fruit de l’érosion par l’eau et des étapes d’encaissement des cours d’eau dans la roche. C’est la rivière Dourdou, qui patiemment et durant des millénaires a façonné de son passage incessant cette étonnante curiosité naturelle.

 

La descente par une rue ancienne les a conduit à la vue de la cascade du Gourg d’Enfer.

Haute de 13 mètres surplombée par une incroyable falaise, cette cascade déverse ses eaux dans le célèbre « Gourg d’enfer ».

On raconte que c’est du haut de cette falaise qu'il y a un siècle environ, un mendiant, las de la vie, bascula dans le vide. Depuis on appelle ce lieu « le Saut du Mendiant ». Situé sur l’éperon rocheux, ce point de vue permettra d’en apprécier la hauteur.

 

Puis, après avoir traversé le Dourdou, ils sont remontés pour atteindre, à l’extrémité de l’éperon rocheux, l’église romane Sainte Fauste. Construite en grès rouge, elle date du XII ème siècle. Sa visite leur a révélé de belles curiosités : le manque de verticalité des piliers du chœur, les linteaux en entrelacs, les dalles funéraires, la richesse des chapiteaux, des statues.

 

Ensuite, ce fut une succession de jolis sentiers traversant des bois et longeant des prairies aux couleurs d’automne, jusqu’au village du Bruel, puis du hameau de Carcuac, à l’heure de reprendre des forces.

 

Le choix d’un mur en pierre sèche, le long d’un " couderc ", contenta tout le monde en offrant la douce chaleur du soleil, à l'abri du vent.

 

L’après-midi fut aussi très agréable, d’abord près du Dourdou, puis par une remontée en pente douce jusqu’à Bozouls, par la rue du Trou, qui leur a permis un dernier regard émerveillé sur l‘ensemble du site, au soleil couchant.

 

 

Le saviez-vous ?

En 1982, le célèbre funambule Henry’s relève le défi de traverser sur un fil le canyon de

Bozouls dans son plus grand diamètre soit 400 mètres avec près de 100 mètres sous ses

pieds ! Il réitérera l’expérience plusieurs fois en réalisant une série d’autres performances

comme une traversée sur câbles en moto et même en Citroën visa ! Il battra même un record

enregistré au Guinness Book celui de passer douze jours et douze nuits sur son câble au-

dessus du vide sans aucun contact avec le sol. Vous appréciez vous aussi les sensations

vertigineuses ? Tentez l’expérience de la tyrolienne ! Installée chaque été sur la bordure

inhabitée du canyon, elle propose un aller- retour sensationnel entre celle-ci et l’éperon

rocheux au pied de l’Église Sainte-Fauste.

 

17 km parcourus, et 470 m de D+

 

I.F.

Rando à Bozouls 23-11-23
Rando à Bozouls 23-11-23
Rando à Bozouls 23-11-23
Rando à Bozouls 23-11-23
Rando à Bozouls 23-11-23
Rando à Bozouls 23-11-23
Rando à Bozouls 23-11-23
Rando à Bozouls 23-11-23
Rando à Bozouls 23-11-23
Rando à Bozouls 23-11-23
Rando à Bozouls 23-11-23
Rando à Bozouls 23-11-23
Rando à Bozouls 23-11-23
Rando à Bozouls 23-11-23
Rando à Bozouls 23-11-23
Rando à Bozouls 23-11-23
Rando à Bozouls 23-11-23
Rando à Bozouls 23-11-23
Rando à Bozouls 23-11-23
Rando à Bozouls 23-11-23
Rando à Bozouls 23-11-23
Rando à Bozouls 23-11-23
Rando à Bozouls 23-11-23
Partager cet article
Repost0
17 novembre 2023 5 17 /11 /novembre /2023 17:41

En cette après -midi du 16/ 11/2023 une belle éclaircie nous était annoncée via ‘’Ventusky’’, cela m’a encouragé à ne pas faire que du canapé et je n’était pas le seul, pour preuve nous étions 30 randyneurs a se retrouver sur le parking au centre du village d’Agen d’Aveyron.

Après avoir arpenté les rues du bourg et une belle grimpette nous voila arrivés dans la forêt des Palanges qui surplombe le village.

De beaux chemins zigzagant entre les arbres au couleur de l’automne nous ont amenés au pied de la cascade qui en cette période pluvieuse a retrouvé de sa puissance. Eh oui c’est déjà l’heure de renter, la nuit et la pluie arrivaient.

Voilà une belle après-midi de rando.

A Jeudi prochain pour d’ autres aventures,

GS

Rando à Agen d'Aveyron 16-11-2023
Rando à Agen d'Aveyron 16-11-2023
Rando à Agen d'Aveyron 16-11-2023
Rando à Agen d'Aveyron 16-11-2023
Rando à Agen d'Aveyron 16-11-2023
Rando à Agen d'Aveyron 16-11-2023
Rando à Agen d'Aveyron 16-11-2023
Rando à Agen d'Aveyron 16-11-2023
Rando à Agen d'Aveyron 16-11-2023
Rando à Agen d'Aveyron 16-11-2023
Rando à Agen d'Aveyron 16-11-2023
Partager cet article
Repost0
10 novembre 2023 5 10 /11 /novembre /2023 13:41

 Nous étions 27 randyneurs, ce jour plutôt pluvieux pour une randonnée sur le Causse Comtal, autour de Grioudas de 11,8 km et 150 m de dénivelé. Malgrès la pluie nous avons pu retrouver le dolmen du lieu-dit Albory qui est en mauvais état : il manque la dalle de chevet, ce qui le rend très difficile à trouver. Nous avons suivi un  long moment le très beau sentier GR 620 : il relie Gages à St Cômes depuis Inières. Nous avons ensuite bifurqué sur le sentier qui est appelé la " Route de César " sur la carte IGN au 1/25000 ème mais appelé " Ancien chemin de Marcillac à St Géniez  (Ancienne Draille de Transhumance ) "sur la carte Open Street Map . Malheureusement Wikipedia est muet sur ce sujet.

A jeudi prochain pour de nouvelles aventures en espérant une météo plus clémente.

MT

RANDO du Jeudi 9 novembre à GRIOUDAS
RANDO du Jeudi 9 novembre à GRIOUDAS
RANDO du Jeudi 9 novembre à GRIOUDAS
RANDO du Jeudi 9 novembre à GRIOUDAS
RANDO du Jeudi 9 novembre à GRIOUDAS
RANDO du Jeudi 9 novembre à GRIOUDAS
RANDO du Jeudi 9 novembre à GRIOUDAS

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2023 4 02 /11 /novembre /2023 19:15

L’automne est bien là, avec la pluie et la nature, qui va s’endormir pour mieux renaître...

Nous étions 6 à profiter de quelques moments d’éclaircies, pour apprécier tous ces changements.

Partis de la salle polyvalente, nous sommes descendus au travers du Monastère, par la côte du Sault, puis par les berges, où les eaux boueuses de la Briane se jetaient dans celles plus claires de l’Aveyron.

Puis nous avons gravi la cote et le chemin de Banocres, pour rejoindre le bois de Layoule, puis la voie romaine et traverser le pont de Layoule.

Nous avons ensuite emprunté le Chemin du Pré Conquet, puis la centaine de marches qui aboutissent à la Cote des Besses.

Nous voilà arrivés en ville par les Embergues, la rue de Bonald et la rue Séguy, " ancienne rue des Hebdomadiers, où fut " égorgé et saigné à blanc dans la nuit du 19 au 20 mars 1817Antoine Bernardin Fualdès, ancien procureur impérial à la cour criminelle de Rodez, notable local « très aimé et très estimé ». Il a donné son nom à l’une des très rares affaires criminelles passées à la postérité sous le nom de la victime). " Portail France archives

 

Pour en savoir plus, écoutez Hondelatte raconte : 1817 l'affaire Fualdès (récit intégral)

 

https://www.youtube.com/watch?v=xZLQF4s6AEg

 

" La maison, dont la sinistre réputation franchit le XIXe siècle, subit le sort de ces lieux que la mémoire publique tente d’exorciser en la détruisant. Sans faire l’objet d’une éventuelle préservation, ni même de quelques clichés à l’exception d’une photo parue dans La Dépêche, elle est détruite en décembre 1962 par l’entreprise Bories afin d’y installer une annexe du magasin Prisunic, au 8, rue Séguy. Centre Presse, à son tour, y consacre un article, le 21 décembre 1962. Rayée de la géographie ruthénoise, la maison Bancal ne semble plus qu’appartenir à un passé sans visage quand, en 2011, elle ressuscite au musée Fenaille sous la forme d’une maquette réalisée en 1820, redonnant vie à ce lieu maudit. " Jean-Michel Cosson, dans son blog " Les Portes de l'histoire "

 

Là, nous avons pu admirer d’anciens hôtels particuliers et des vues magnifiques sur le clocher. Pour connaître l'histoire ancienne et moderne de ce quartier des Embergues, ouvrez le livret en cliquant sur le lien ci-dessous :

https://patrimoine.rodezagglo.fr/fr/patrimoine-rodez-agglomeration/documents/MEMOIRES-EMBERGUES.pdf

 

Après la traversée de la Cathédrale, nous avons rejoins le Tour de ville et la rue Périé, pour traverser tout le quartier de Gourgan, les jardins ouvriers de la Labardie (appelés aussi familiaux et partagés).

Enfin, après avoir traversé le pont de La Mouline nous avons rejoins le Chemin de Canteserp puis Puech Camp, pour retrouver l’Avenue du Ségala.

 

Nous avons parcouru 10,800 km et gravi 350 m de D+.

 

à dimanche, pour d’autres aventures...

IF

Rando au départ du Monastère vers Rodez 2-11-2023
Rando au départ du Monastère vers Rodez 2-11-2023
Rando au départ du Monastère vers Rodez 2-11-2023
Rando au départ du Monastère vers Rodez 2-11-2023
Rando au départ du Monastère vers Rodez 2-11-2023
Rando au départ du Monastère vers Rodez 2-11-2023
Rando au départ du Monastère vers Rodez 2-11-2023
Rando au départ du Monastère vers Rodez 2-11-2023
Rando au départ du Monastère vers Rodez 2-11-2023
Rando au départ du Monastère vers Rodez 2-11-2023
Rando au départ du Monastère vers Rodez 2-11-2023
Rando au départ du Monastère vers Rodez 2-11-2023
Rando au départ du Monastère vers Rodez 2-11-2023
Rando au départ du Monastère vers Rodez 2-11-2023
Rando au départ du Monastère vers Rodez 2-11-2023
Rando au départ du Monastère vers Rodez 2-11-2023
Rando au départ du Monastère vers Rodez 2-11-2023
Partager cet article
Repost0
26 octobre 2023 4 26 /10 /octobre /2023 18:53

La pluie annoncée n'a pas découragé les 7 randynneurs présents. Ils ont effectué une boucle d'environ 9km autour de Combelles. Certes ils se sont bien mouillés, mais n'y a-t-il pas que les belles plantes qui s'arrosent ?

Pas de covoiturage, un départ de la salle polyvalente, le vieux Monastère, Combelles, Randeynes et retour à la case départ.

Juste un peu d'histoire :

Au XIXe siècle, le Domaine de Combelles couvrait 250 hectares environ. Il appartenait à Philippe Boisse. Vers 1860, le château de Combelles fut utilisé comme centre de détention pour enfants, qui devaient participer à la réalisation d'aqueducs pour irriguer les terres basses du domaine, d'où les grilles au rez-de-chaussée du château (lire à ce sujet l'ouvrage de Marie Rouanet "Les enfants du bagne", éditions Payot, chapitre 3 : La rigole de Combelles). C'est ensuite la famille Galy qui devint propriétaire du domaine entre les 2 guerres. En 1978, le District du Grand Rodez acquiert 115 hectares de ce domaine dans le but de déplacer les Haras nationaux de Rodez. Finalement, en 1985, à la suite de diverses études, l'idée fut oubliée, laissant les haras à 500 mètres du centre-ville de Rodez. L'année suivante, en 1986, le District décide l'aménagement du domaine, centré sur des activités équestres, visant à soutenir le complexe sportif déjà à existant sur le domaine de Vabre. Enfin, en 1993, la S.E.M. du Grand Rodez reçoit la gestion du domaine.

Depuis 2017, c'est Rodez agglomération qui est propriétaire du site naturel de Combelles. Il rassemble un centre équestre, un village vacances, des salles de réception et des activités de sport nature et loisir. Le centre équestre et le village vacances sont exploités en délégation de service public par des partenaires privés. Sur ce site naturel, d’autres partenaires proposent de nombreuses activités : société de loisirs et sports nature, club VTT, club canin, école d’attelage, course d’orientation… Ces activités participent à la dynamisation du site dans les domaines du tourisme, des loisirs, du sport et de la détente….

 

Un jeudi arrosé mais un jeudi de rando quand même.😊

A Jeudi prochain !

IF-GS

Rando autour de Combelles 26-10-2023
Rando autour de Combelles 26-10-2023
Rando autour de Combelles 26-10-2023
Rando autour de Combelles 26-10-2023
Rando autour de Combelles 26-10-2023
Rando autour de Combelles 26-10-2023
Rando autour de Combelles 26-10-2023
Rando autour de Combelles 26-10-2023
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Rando Club Monas
  • : LE club de Rando Pedestre du Monastere sous Rodez (Aveyron)
  • Contact

RCM Le club de Randy

LOGO3

Recherche

Contacts Bureau

- 06.07.15.45.30

- 06.74.99.07.95

- 06.10.44.29.02

- 06.70.93.21.47 

 

randoclubmonas@gmail.com 

CALENDRIER RCM

Informations mises à jour régulièrement :

 

RANDOS DU DIMANCHE

10-09-23: Navacelles (YF et MO)

08-10-23 : Marcolès (Petite cité de caractère (IF-GP-GS)

05-11-23 : Château de Beaucaire (MT) (Annulée)

03-12-23 : Lincou (MR)

28-01-24 : Entre gariottes et fontaines dans le Lot (MO et YF)

25-02-24 : Uxellodunum (DG) (Annulée)

24-03-24 : Combret (IF, CL et GP)

21-04-24 : Cassagnes (Vallée de la Jonte, le Cirque du Vertige) (MAD et HD)

26-05-24 : Montaigut (MO et YF)

30-06-24 : Montricoux (MO et YF)

 

RANDOS DU JEUDI

Tous les jeudi après-midi (sauf 2éme Jeudi)- 13h30. Deuxième jeudi du mois à la journée 

2023                          

 21-09-23 : Annulée

 12-10-23 : La Découverte de Decazeville avec le Club d'Aurillac (DG)

 09-11-23 : Grand-Vabre (DO) Annulée

 14-12-23 : Vimenet (MAD et HD) 

2024

 11-01-24 : Laissac (MAD et HD) Annulée

 08-02-24 : Les 4 vallées autour d’Agnac (FA et AA)

 14- 03-24 : Rando gourmande (Cassuéjouls ou La Capelle Florentin) (GS)

 11-04-24 : Compeyre (MO et YF)

  02-05-24 : Trélans (MT)

  13-06-24 : Montsalvy /Pons (GS)

 

RANDO RAQUETTE : date et organisation à déterminer en fonction de la météo

Galette d'anniversaire de Randy : 9 Février 2024

RANDO WEEK-END PENTECÔTE :

Les Angles dans les Pyrénées du samedi 18 mai au mercredi 22 mai 2024

RANDO FIN DE SAISON : jeudi 20 juin, rando et soirée sur le site de La Mouline, à Prévinquières

RANDOS SÉJOUR D'AUTOMNE : dans le Cantal, Gîte de La Boudio, à Lavigerie, du vendredi 13 septembre au dimanche 15 septembre 2024